Tendez le micro à un enfant : notre concours dédié aux amoureux du son est ouvert jusqu'au 31 août !

    Loading...
    Loading...

    « Le podcast de l'émission 28 Minutes »

    Ce vendredi, le correspondant de "Libération" à Bruxelles Jean Quatremer, la rédactrice en chef "Opinions" au JDD Aziliz Le Corre-Durget, la directrice de la revue "Regards" Catherine Tricot et le dessinateur Thibaut Soulcié reviennent sur l'actualité de la semaine.

     

    Ils seront rejoints par Ophélie Damblé. Agricultrice urbaine en Seine-Saint-Denis, elle est aussi la fondatrice du compte "Ta mère nature" qui cumule plus de 230 000 abonnés sur Instagram. Avec humour, elle y présente ses plantes et ses conseils en maraîchage. Son dernier livre "Guide botanique des plantes dont tout le monde se fout" est une ode aux espèces végétales "infiltrées", "opportunistes" ou "attachiantes". Elle y plaide pour la revalorisation des "mauvaises herbes" : "​​ce sont des plantes déconsidérées, mal aimées, mais elles ne sont pas mauvaises en soi."

     

    Retour sur deux actualités de la semaine :

     

    Élections européennes : plus de peur que de mal à Bruxelles ? Si les droites radicales ont progressé au Parlement européen, le raz de marée nationaliste et populiste n'a pas eu lieu. Certes, l'extrême droite est arrivée en tête dans plusieurs pays de l'Union — à l'instar de Giorgia Meloni qui a triomphé en Italie et de Jordan Bardella en France — mais les deux groupes de droite radicale déclarés au Parlement ne gagnent que treize députés par rapport à l'Assemblée sortante et les forces politiques europhiles et démocrates restent majoritaires. Ursula von der Leyen peut espérer garder la présidence de la Commission et les partis majoritaires investir les "top jobs" européens. La principale interrogation qui anime aujourd'hui les cercles européens est celle suscitée par la décision d'Emmanuel Macron de dissoudre l'Assemblée nationale. Et si la France sortait de ce séisme politique affaiblie en Europe et gouvernée par l’extrême droite ?

     

    Cette "France qui va bien" et qui vote RN : une révolution électorale ? Au lendemain des élections européennes, une enquête Ipsos nous apprend que le RN est arrivé en tête chez les cadres, les électeurs avec un diplôme Bac +2, les foyers qui déclarent plus de 3 000 euros mensuels, les électeurs qui se disent "satisfaits" de leur vie ou encore ceux qui s'auto-déclarent de "classes moyennes supérieures". Alors que la sociologie électorale a longtemps cristallisé le vote pour la majorité présidentielle et pour le Rassemblement national autour d'une opposition entre "une France qui va bien" et "une France qui va mal", ce clivage pourrait bien être dépassé.

     

    Dans son duel de la semaine, Frédéric Says oppose Jean-Luc Mélenchon à François Ruffin. Alors que les spéculations vont bon train sur l'identité de celui ou de celle qui entrerait à Matignon en cas de victoire du Front populaire aux législatives, Jean-Luc Mélenchon a déclaré mercredi : "Je m’en sens capable […] Je ne m’élimine pas, mais je ne m’impose pas". Dès le lendemain, François Ruffin — le premier à avoir appelé à l'union des gauches — a surenchéri "je m'en sens capable aussi".

     

    Divorces, tromperies et nouvelles alliances… Depuis le séisme provoqué par l'annonce de la dissolution de l'Assemblée nationale, la vie politique française a pris des airs de série télévisée. Et parfois, il vaut mieux en rire ! C'est le Point com d’Alix Van Pée.

     

    Pour son histoire de la semaine, Claude Askolovitch revient sur l'épopée glaçante de "la bande de la rue du Bac". "Libération" a enquêté sur ce groupe de pédocriminels issu des plus hautes sphères de l'intelligentsia parisienne qui a sévi pendant plusieurs années au cœur de la capitale.

     

    Notre Une internationale est celle de l'hebdomadaire "Courrier international" qui titre le 13 juin "Le sabordage français". Un tour du monde des réactions politiques et médiatiques après l'annonce choc d'Emmanuel Macron de dissoudre l'Assemblée nationale.

     

    Retrouvez enfin les photos de la semaine sélectionnées avec soin par nos clubistes et la Dérive des continents de Benoît Forgeard !

     

     

    28 Minutes est le magazine d’actualité d’ARTE, présenté par Elisabeth Quin du lundi au jeudi à 20h05. Renaud Dély est aux commandes de l'émission le vendredi et le samedi. Ce podcast est coproduit par KM et ARTE Radio.
     

    • Un documentaire

      de KM & ARTE Radio

    • Mise en ligne

      14 juin 2024

    • Enregistrement

      14 juin 2024

    • Présentation

      Renaud Dély

    • Production

      KM, ARTE Radio

    28 Minutes
    28 Minutes

    28 Minutes

    28 Minutes est le magazine d’actualité d’ARTE, présenté par Elisabeth Quin du lundi au jeudi à 20h05. Renaud Dély est aux commandes de l'émission le vendredi et samedi. Ce podcast est coproduit par KM et ARTE Radio.
    28 Minutes

    Les derniers numéros

    ARTE Radio a aussi son application mobile

    Rester sur le site
    Description artwork
    Temps écoulé : 1 minute 20 secondes
    Durée : 3 minutes 6 secondes
    Description image
    Temps écoulé : 1 minute 20 secondes
    Durée : 3 minutes 6 secondes
    À l’écoute

    Fantazio & Co Épisode 2

    Sex & sounds

    Et si on pouvait enlever les sons du sexe - les gémissements, les orgasmes, les lits qui grincent, les vantardises, les frouts ?

    Lire la suiteLire la suite

    Ma liste de lecture

    Le son a bien été ajouté à la liste de lecture

    Fermer la popin