Loading...
    Loading...

    « Ha, Bruce Lee ! J’adore Bruce Lee ! »

    Mon père aime les histoires de Pierre Bellemare, l'Agence tous risques et les films de Bruce Lee. Et depuis son accident on vit de chouettes moments ensemble. 

    Dans un récit à la première personne, avec une captation sonore très fine, Laetitia Druart raconte la vie après un accident vasculaire cérébral. Sans pathos et au plus près de l'échange magique entre un père et sa fille. 

    • Un documentaire de

      Laetitia Druart

    • Mise en ligne

      03 novembre 2016

    • Enregistrements

      avril 16

    • Mise en ondes & mix

      Arnaud Forest

    • Réalisation

      Laetitia Druart

    Vous aimerez aussi

    Espoir
    Espoir

    En vieEn vie

    Espoir

    Par Élise Andrieu Élise Andrieu

    En vie, chronique du cancer (3) : Robert se rend à l'hôpital Cochin pour apprendre une bonne nouvelle. En octobre 2012, Robert, 72 ans, apprend qu'il est atteint d'un...

    Mon père, sa bataille
    Mon père, sa bataille

    Mon père, sa bataille

    Par Hugo Philippon Hugo Philippon

    Je suis à la veille de mon adolescence quand mon père sombre dans une grave dépression. Il devient un fantôme qui passe entre le travail et sa chambre. À la maison on...

    Autoportrait
    Autoportrait

    En vieEn vie

    Autoportrait

    Par Élise Andrieu Élise Andrieu

    En octobre 2012, Robert, 72 ans, apprend qu'il est atteint d'un cancer du poumon de stade IV. Depuis il porte un regard neuf sur chaque évènement de son existence. Des...

    Description artwork
    Temps écoulé : 1 minute 20 secondes
    Durée : 3 minutes 6 secondes
    Description image
    Temps écoulé : 1 minute 20 secondes
    Durée : 3 minutes 6 secondes
    À l’écoute

    Fantazio & Co Épisode 2

    Sex & sounds

    Et si on pouvait enlever les sons du sexe - les gémissements, les orgasmes, les lits qui grincent, les vantardises, les frouts ?

    Lire la suiteLire la suite

    Dans la playlist

    Le son a bien été ajouté à la liste de lecture

    Fermer la popin