Loading...
    Loading...

    « A la maison, c'était sans cesse le défilé des Iraniens, des Afghans, des Irakiens »

    Je suis née au Danemark. Mon père était danois, ma mère française. Lorsque j'avais six ans, mon père est décédé. Avec ma mère, nous sommes parties nous installer en France. À partir de ce moment-là, je n'ai plus jamais voulu prononcer un seul mot de danois et je n'ai jamais assumé ma part de danité. Mon père danois n'appréciait pas son propre pays. Ma mère française adore toujours le Danemark. Tous deux étaient très engagés en faveur des réfugiés et ne fréquentaient pratiquement que des étrangers. Comment dans ces conditions se sentir appartenir à un pays ?
    J'ai décidé de retourner au Danemark. J'ai bredouillé quelques mots de danois et j'ai rencontré des personnes qui, comme moi, se posent des questions de langue et d'identité.

    • Un documentaire de

      Nina Almberg

    • Mise en ligne

      05 décembre 2016

    • Enregistrements

      août 16

    • Merci

      famille Soelberg-Frisendal-Falsted

    • Mise en ondes & mix

      Charlie Marcelet

    • Réalisation

      Nina Almberg

    Vous aimerez aussi

    J'ai appris la France sur des cassettes de Brel
    J'ai appris la France sur des cassettes de Brel

    J'ai appris la France sur des cassettes de Brel

    Par Nina Almberg Nina Almberg

    'Amsterdam', 'Les Bergers...' : bizarrement, les chansons de Jacques Brel rappellent à Monjia sa Tunisie natale, et l'aident à supporter son exil. Arrivée en France en...

    54 ans et 2 mois
    54 ans et 2 mois

    54 ans et 2 mois

    Par Laure Franquès Laure Franquès

    « Vitry… Je n’y suis jamais retournée, tu ne viendrais pas avec moi ?  » demande ma mère, avec cette façon qu’elle a de poser des questions négatives, comme...

    L'amour, les hommes et moi
    L'amour, les hommes et moi

    L'amour, les hommes et moi

    Par Laure Chatrefou Laure Chatrefou

    De sa première fois à sa dernière rupture, Laure raconte sa vie amoureuse. La volupté, l'insouciance, l'amour fusionnel ou l'angoisse du célibat. Avec dérision et...

    Description artwork
    Temps écoulé : 1 minute 20 secondes
    Durée : 3 minutes 6 secondes
    Description image
    Temps écoulé : 1 minute 20 secondes
    Durée : 3 minutes 6 secondes
    À l’écoute

    Fantazio & Co Épisode 2

    Sex & sounds

    Et si on pouvait enlever les sons du sexe - les gémissements, les orgasmes, les lits qui grincent, les vantardises, les frouts ?

    Lire la suiteLire la suite

    Dans la playlist

    Le son a bien été ajouté à la liste de lecture

    Fermer la popin