actuellement à l'écoute

La radio joue et gagne

A votre avis, qui a gagné le prix Italia ?

0'00" / 13'36"

Loading...
Loading...

Comment se faire refuser un projet ?

Le responsable éditorial reçoit 3 à 5 propositions par jour, et tente de répondre à tout le monde. Depuis 2002 il a envoyé un nombre incalculable de mails venimeux, méchants et vindicatifs en réponse à des propositions de collaboration. Comment être sûr d'en recevoir à son tour ?

On ne le dira jamais assez : ARTE Radio compte trois salariés. Parfois ceux-là bidouillent des sons eux-mêmes, mais le plus souvent ils produisent des auteurs et pigistes venus de l'extérieur. Le chef reçoit 3 à 5 propositions par jour. Depuis 2002, il - bon, d'accord, je - s'efforce de répondre à tout le monde. La conséquence c'est que j'en oublie forcément, et ceux-là m'en veulent à mort, ou je réponds trop vite, et ceux-là m'en veulent à mort. Un effet pervers souvent noté des nouveaux modes de communication, c'est que la correspondance électronique bascule rapidement dans l'insulte ou le venin (ou chez moi dans la pornographie, mais c'est un autre problème). Il suffit de lire les commentaires et les forums pour perdre foi en l'humanité.

Si je suis si méchant, c'est à force de répéter des évidences à des gens qui ne se donnent pas la peine de lire, ou même d'écouter, ce que nous faisons. Je vais donc tâcher ici d'expliquer notre fonctionnement, nos attentes, nos modes de production, espérant ainsi me faire encore plus d'ennemis.

D'abord, ARTE Radio ne diffuse que ses productions.
On n'achète pas de son "tout fait", on produit des créations originales réalisées pour et avec nous. Désolé, mais désormais j'arrête d'écouter les cd, liens et downloads de 57 minutes"pour avis". Je n'ai plus le temps, et c'est trop rarement intéressant. En 10 ans et 3 cartons de cd reçus et commentés, peut-être 5 nous ont donné envie. Donc, svp, n'envoyez plus de son. SAUF - il y a toujours un sauf, sinon ce serait trop simple - si l'on entend Jean-François Copé accepter de l'argent sale pour égorger une brebis albinos. En moins de 2 minutes, et qu'il articule bien son nom.

Ensuite, on ne veut pas de sujets.
On s'en fout des sujets. C'est bon pour les journalistes, ça, les sujets (voyez, ça commence). Si votre sujet peut faire la couve du Nouvel Obs, renoncez. Si ça peut faire un reportage télé, oubliez. Nous sommes à la recherche de projets pour la radio. Je m'explique avec un exemple au hasard : l'alcoolisme. C'est un sujet, donc on n'en veut pas.

Le bon projet serait : "Mon copain est alcoolique. Il semble décidé à entamer un traitement. Jeudi il a rendez-vous à 11h chez un médecin addictologue pour la première fois. J'ai l'accord du médecin et de mon copain. Je connais le cabinet, y'a pas de clime et pas de réverbe' dans la pièce. Je peux placer deux micros mono sur le bureau, l'un pour le patient l'autre pour le doc. Moi-même et par souci de discrétion je serai dans un cagibi à l'écart, comme Fred Pressmann dans "Permanence" ou Jeanne Robet dans "La bande SM". L'entretien doit durer une heure que j'espère réduire à 10 minutes." Un tel projet, pensé, clair, techniquement réalisable par un(e) débutant(e), a de grandes chances d'être accepté.

Les sujets qui suivent n'en ont aucune :
Mon voyage en Transsibérien - Mon voyage en général - Le journal de bord du making-of des coulisses de mon voyage - Les musiciens du métro - Les catacombes - Les gens qui travaillent la nuit - Portrait sonore d'un objet - Un jeune artiste marocain entre tradition et modernité - Une association courageuse qui fait des marionnettes avec des taulards handicapés sans-papiers - Vous l'avez déjà fait en 2003 mais j'ai la flemme de chercher sur le site - Je connais très bien quelqu'un qui vous connaît, qui connaît la Présidente d'ARTE, qui connaît la vie - Je parle allemand et souhaite m'investir dans un projet de dimension européenne, etc. Je ne réponds plus à ce genre de courrier autrement que par un hurlement de bête blessée.

Parfois, le seul résumé garantira acceptation et félicité :
Mon voisin est un loup-garou - Une copine a inventé la suçothérapie - Un dîner de filles qui parlent cul - Mon pote fabrique des poupées sexuelles - La chanteuse des gendarmes - Le mouton à vélo, parmi tant d'autres exemples en ligne sur notre site merveilleux.

En conclusion provisoire :
Un projet pour ARTE Radio, c'est une narration, un personnage, une histoire, une dramaturgie, un dispositif sonore. Ne proposez pas de grand docu pour une première collaboration et pas de série non plus. Pensez court, simple et efficace. Le meilleur projet est peut-être en vous, ou pas loin. Car une fois votre projet accepté les ennuis commencent. (à suivre)