Loading...
    Loading...

    «  Je vais tout recommencer  »

    C'est une maison perdue au coeur de la Picardie, avec poules, lapins, potager et tracteurs. La ferme de Moyembrie accueille des détenus en fin de peine. Souvent privés de liens familiaux, l'exploitation agricole est leur tremplin pour préparer leur sortie et l'avenir. Entre traite des chèvres et ramassage des oeufs, ils racontent avec force le difficile chemin vers la réinsertion.
    • Une de

      Charlotte Bienaimé

    • Mise en ligne

      13 décembre 2011

    • Enregistrements

      2, 3 et 4 mai 11

    • Mise en ondes & mix

      Arnaud Forest

    • Réalisation

      Charlotte Bienaimé

    Vous aimerez aussi

    Panique en Arctique
    Panique en Arctique

    Panique en Arctique

    Par Antonio Fischetti Antonio Fischetti

    Parti pour filmer une expédition du CNRS et de l'Institut Paul-Emile Victor à Igloolik, dans le grand Nord canadien, le journaliste Antonio Fischetti s'est retrouvé...

    Mémé radio
    Mémé radio

    Mémé radio

    Par Charlotte Bienaimé Charlotte Bienaimé

    Adèle, 80 ans, est non-voyante. Ses souvenirs sont inscrits sur des cassettes audio enregistrées par elle-même ou par ses petits-enfants. Pour mieux trier ces lettres,...

    Jury populaire
    Jury populaire

    Jury populaire

    Par Frédérique Pressmann Frédérique Pressmann

    Une ancienne jurée lit le journal qu'elle a tenu pendant les 15 jours de sa participation à un jury populaire, à la Cour d'Assises de Paris. Presque exaltée par son rôle...

    Description artwork
    Temps écoulé : 1 minute 20 secondes
    Durée : 3 minutes 6 secondes
    Description image
    Temps écoulé : 1 minute 20 secondes
    Durée : 3 minutes 6 secondes
    À l’écoute

    Fantazio & Co Épisode 2

    Sex & sounds

    Et si on pouvait enlever les sons du sexe - les gémissements, les orgasmes, les lits qui grincent, les vantardises, les frouts ?

    Lire la suiteLire la suite

    Dans la playlist

    Le son a bien été ajouté à la liste de lecture

    Fermer la popin