Loading...
    Loading...

    « J'arrive à ouvrir les yeux mais aussi très bien à les refermer »

    Mettre quelques merguez à griller sur le barbecue pour ses amis, ou des brochettes marinées, c’est un peu le sens de la vie, un truc simple qui rend tout le monde heureux. Sauf que dans la merguez, il y a de l’agneau. Et dans les brochettes, du bœuf, ou du poulet. On n’y pense pas vraiment. Ça gâcherait notre plaisir de se dire qu’on va planter notre fourchette dans des morceaux de cadavre. Tout est bien organisé pour oublier les animaux, comment ils ont vécu et comment ils sont morts. Pourtant de plus en plus de militants, vegan ou antispécistes nous le remettent sous les yeux. Peut-on encore continuer à manger tranquillement nos saucisses sans les entendre ? Juste parce qu’on aime le goût du grillé ? Pourquoi la chair animale reste au centre de tous nos plats, de nos menus à la cantine, au restaurant ? D’où ça nous vient ? Et comment  s’organise t'on individuellement et collectivement pour soulager nos mauvaises consciences carnivores ? Les arguments pour arrêter la viande tiennent-ils debout ?  Pour essayer de dépiauter ce qui se passe dans notre assiette et dans nos têtes avec la viande, Delphine Saltel questionne ses habitudes, rencontre une philosophe et une nutritionniste, des experts en climatologie, en agronomie et en steak de soja.

    Avec
    -
    Florence Burgat, Philosophe de la condition animale ("L’humanité carnivore", Seuil)
    - Erik Birlouez, Ingénieur agronome (AgroParisTech) et sociologue (agriculture et alimentation)
    - Pierre Alexandre Maiziere de l’Association des végétariens de France
    - Marie Antoinette Sejean, Nutritionniste
    - Nicolas Treich, Economiste à l’INRA
    - Patrice Dumas, Ingénieur au CIRAD (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement)
    - Florent Quellier, Historien de l'alimentation
    - Marie Pavlenko

    Références :
    - Florence Burgat, L’humanité carnivore, Edition du Seuil, 2017
    - Jonathan Safran Foer, Faut il manger les animaux ?  et L’avenir de la planète commence dans notre assiette, Editions de l’Olivier
    - Fabrice Nicolino, Bidoche, Edition Les liens qui libèrent
    - Geoffroy le guilcher, Steak Machine, Editions Goutte d’Or
    - Marcela Iacub Fayard, Confessions d’une mangeuse de viande, Edition Fayard
    - Peter singer, Animal liberation, 1975

    Nouveau podcast : Vivons heureux avant la fin du monde
    Comment s’habiller, échanger, voyager, s’aimer dans les années 20 ? Pour se bricoler une morale minimale en des temps de crises sociale, écologique et sanitaire, Delphine Saltel (Que sont-ils devenus ?, Y'a deux écoles) explore chaque mois nos incohérences et les solutions possibles. Mêlant questionnement personnel, tribulations domestiques, reportages et entretiens avec des chercheurs et des activistes, ce nouveau podcast veut alerter, éveiller et rassurer sur un autre monde possible.

    • Une création

      de Delphine Saltel

    • Mise en ligne

      18 décembre 2020

    • Enregistrements

      octobre, novembre 20

    • Texte, voix, réalisation

      Delphine Saltel

    • Musiques originales et mix

      Arnaud Forest

    • Illustration

      Mathilde Rives

    • Production

      ARTE Radio

    Vivons heureux avant la fin du monde
    Vivons heureux avant la fin du monde

    Vivons heureux avant la fin du monde

    Comment s’habiller, échanger, voyager, s’aimer dans les années 20 ? Pour se bricoler une morale minimale en des temps de crises sociale, écologique et sanitaire, Delphine Saltel explore chaque mois nos incohérences et les solutions possibles. Mêlant questionnement personnel, tribulations domestiques, reportages et entretiens avec des chercheurs et des activistes, ce nouveau podcast veut alerter, éveiller et rassurer sur un autre monde possible. Une production ARTE Radio.
    Vivons heureux avant la fin du monde

    Les derniers numéros

    Description artwork
    Temps écoulé : 1 minute 20 secondes
    Durée : 3 minutes 6 secondes
    Description image
    Temps écoulé : 1 minute 20 secondes
    Durée : 3 minutes 6 secondes
    À l’écoute

    Fantazio & Co Épisode 2

    Sex & sounds

    Et si on pouvait enlever les sons du sexe - les gémissements, les orgasmes, les lits qui grincent, les vantardises, les frouts ?

    Lire la suiteLire la suite

    Dans la playlist

    Le son a bien été ajouté à la liste de lecture

    Fermer la popin